Le sexuel infantile a-t-il une langue ?

Résumé : Privilégiant la dramatisation et le jeu de mot, c’est dans la poésie que se manifeste le mieux, en littérature, le travail du sexuel infantile. Le langage poétique offre ainsi la trace du lien entre la sexualité de l’enfant et la sexualité infantile. La familiarité de l’analyste avec la langue littéraire, exhaussée dans la poésie, participe de l’écoute de l’analyste aux prises avec l’informulable, ou saisi par la chimère.
Type de document :
Article dans une revue
Revue Française de Psychanalyse, Presses Uniiversitaires de France, 2016, 80 (1), pp.226-231. 〈10.3917/rfp.801.0226〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-perp.archives-ouvertes.fr/hal-01384364
Contributeur : Dorian Miler <>
Soumis le : mercredi 19 octobre 2016 - 17:22:08
Dernière modification le : jeudi 20 octobre 2016 - 01:04:57

Identifiants

Collections

Citation

Laurence Aubry. Le sexuel infantile a-t-il une langue ? . Revue Française de Psychanalyse, Presses Uniiversitaires de France, 2016, 80 (1), pp.226-231. 〈10.3917/rfp.801.0226〉. 〈hal-01384364〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

39