Interconnexion entre traduction, stockage et dégradation des ARN messagers chez la plante modèle Arabidopsis thaliana

Résumé : Les végétaux en tant qu’organismes sont souvent confrontés à des conditions environnementales changeantes. Lorsqu’ils sont soumis à un stress, ces derniers passent d'un mode « croissance » à un mode « survie » grâce à une reprogrammation rapide de l'expression de leurs gènes. Ce processus repose sur des mécanismes moléculaires complexes qui se déroulent à différentes échelles (ADN, ARN, protéine). Au cours de ces 8 dernières années, je me suis plus particulièrement intéressé́ au rôle de la régulation post- transcriptionnelle des ARN messagers dans ce processus chez la plante modèle, Arabidopsis thaliana. Cette régulation peut affecter dans le cytoplasme la stabilité des ARN messagers, leur traduction ou encore leur stockage. Après une introduction sur le contrôle de la traduction et sur la stabilité des ARN messagers chez les eucaryotes, j’exposerai dans ce manuscrit mes travaux antérieurs depuis mon premier postdoctorat jusqu’à aujourd’hui. Ma première activité́ postdoctorale (LGDP, Perpignan) a permis de mettre en évidence l’importance de la dégradation active des ARN messagers en réponse au stress thermique chez Arabidopsis (Merret et al., 2013). Cette dégradation est mise en place par l’exoribonucléase XRN4 sur environ 4500 transcrits codant les facteurs de l’activité́ cellulaire basale. Par ailleurs, nous avons montré qu’une partie de cette dégradation se met en place directement sur les polysomes. Cette dégradation dite cotraductionnelle est induite suite à un ralentissement des ribosomes sur des transcrits codant des peptides hydrophobes (Merret et al., 2015). Elle permet ainsi une dégradation rapide des ARN messagers et évite l’agrégation de protéines hydrophobes au cours du stress. Ma seconde activité́ postdoctorale (ABRC, Taïwan) a révélé l’importance du stockage de certains ARN messagers au cours du stress thermique chez Arabidopsis. Lors du retour à la condition normale, ces ARNm stockés sont libérés par la chaperonne HSP101 et permettent une reprise efficace de la traduction (Merret et al., 2017). Depuis mon recrutement en tant que chargé de recherche (CRCN, CNRS) en 2015, je poursuis mon activité de recherche au sein de l’équipe du Dr. Cécile Bousquet-Antonelli au Laboratoire Génome et Développement des Plantes à Perpignan. Je terminerai donc ce manuscrit en présentant le projet de recherche que je développe actuellement et les orientations que je veux y apporter au cours de ces prochaines années. Ce projet de recherche s’oriente sur une analyse intégrée des mécanismes qui contrôlent à la fois la traduction et la dégradation des ARN messagers au cours du développement de la plante et en réponse à une contrainte environnementale.
Document type :
Habilitation à diriger des recherches
Complete list of metadatas

Cited literature [60 references]  Display  Hide  Download

https://hal-univ-perp.archives-ouvertes.fr/tel-02186839
Contributor : Elisabeth Goetschy <>
Submitted on : Wednesday, July 17, 2019 - 2:45:27 PM
Last modification on : Thursday, July 18, 2019 - 1:21:32 AM

File

HDRFinal2_compressed_sansPapie...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : tel-02186839, version 1

Collections

Citation

Rémy Merret. Interconnexion entre traduction, stockage et dégradation des ARN messagers chez la plante modèle Arabidopsis thaliana. Botanique. Université de Perpignan Via Domitia (UPVD), 2019. ⟨tel-02186839⟩

Share

Metrics

Record views

55

Files downloads

13