Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

D'une géographie des Pyrénées à une géographie de la montagne

Résumé : C’est à travers les motifs du sublime et du pittoresque que le géographe Max Sorre (1880-1962) décrit dans les premières pages de son ouvrage paru en 1956, les formes physiques du massif Pyrénéen. Sa description donne à voir un paysage montagnard grandiose et remarquable, dont on peut distinguer les divers aspects aux détours des images contenues dans les films d’archives compilés dans ce recueil. Ces images filmiques évoquent également les hommes et les activités que cette géographie classique a interprétés à travers l’originalité des genres de vie montagnards, les particularités des formes d’occupation et de mise en valeur de la montagne pyrénéenne. L’ouvrage de Max Sorre comprend en annexe de belles cartes de localisation des sites d’extraction minière, des activités industrielles ainsi que des formes de l’économie agricole et pastorale. Cette géographie régionale des Pyrénées observe alors la transformation des systèmes traditionnels, qui s’amorce dès le milieu du XIXe siècle mais s’accélère prodigieusement tout au long du XXe siècle. Mais en décrivant les évolutions socio-économiques liées à la modernisation de l’après-guerre et à l’adaptation au monde contemporain, la géographie des Pyrénées devient de moins en moins … régionale. Le dernier ouvrage de géographie régionale proprement dit paraît en 1974 aux éditions Privat sous la direction de François Taillefer (Les Pyrénées, de la montagne à l’homme). Comme Les Pyrénées de Georges Viers, paru aux Presses Universitaires de France en 1962 pour sa première édition, il propose une lecture possibiliste du système montagnard pyrénéen et de ses dynamiques contemporaines. Cette lecture inspire le contenu des manuels de géographie régionale de la France jusque dans les années 1990 (Pierre Estienne, Les régions françaises, A. Colin, 1998, pour la dernière édition). Entre-temps, une autre manière d’écrire la géographie des Pyrénées s’est progressivement affirmée. L’approche par la spécificité régionale s’est effacée pour laisser la place à une géographie de la montagne qui s’interroge sur les effets de la faible densité, de l’éloignement et des difficultés structurelles. Cette géographie s’intéresse au rôle des acteurs sociaux pour comprendre comment les marges montagnardes s’intègrent de manière différenciée à l’économie et à la société globales. C’est à travers le prisme de ces perspectives géographiques successives que ce chapitre propose d’accompagner la lecture de ce recueil d’archives filmiques consacré au massif pyrénéen.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://hal-univ-perp.archives-ouvertes.fr/hal-02465248
Contributor : Guillaume Lacquement <>
Submitted on : Monday, February 3, 2020 - 5:30:13 PM
Last modification on : Wednesday, October 7, 2020 - 10:04:18 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02465248, version 1

Citation

Guillaume Lacquement. D'une géographie des Pyrénées à une géographie de la montagne. Co-édition Institut Jean Vigo de Perpignan, Cinémathèque de Toulouse, Editions du Trabucaire. Michel Cadé (éd.), Filmer les Pyrénées, une montagne au fil des saisons, films amateurs et documentaires, p. 19-37, 2017. ⟨hal-02465248⟩

Share

Metrics

Record views

45