Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Le devenir des espaces marginaux dans les nouveaux Länder allemands : La moyenne montagne et l'exemple du Massif de Thuringe

Résumé : Le Massif de Thuringe se situe dans la partie orientale de l'Allemagne hercynienne. Dans les limites de la région touristique, il comprend tout d'abord le Thüringer Wald, qui est un massif formé par les fragments du socle primitif et qui dessine une échine allongée de direction nord-ouest/sud-est, longue de 100 km, large de 15 à 20 seulement, et dont les altitudes maximales ne dépassent pas 1000 m (point culminant : Großer Beerberg à 982 m), le massif dominant de 400 m tous les environs. Au sud-est, la montagne s'épaissit dans le Thüringer Schiefergebirge. A l'ouest de la région, s'élève le Massif de la Rhön, dont la partie haute (Hohe Rhön) est formée par un sommet volcanique fortement érodé, la partie orientale (Kuppen Rhön ou Vorder Rhön) constituant un pays de montagnes et de collines aménagés dans les sédiments du Trias. La région comprend enfin la vallée de la Werra (Werratal), elle appartient au bassin de la Weser et sépare les deux massifs. Présentant un manteau végétal continu et une occupation permanente des sols, le Thüringer Wald est une région de moyenne montagne, une région de montagnes forestières aux pentes raides, aux sols maigres et au climat sévère (relevés météorologiques de la station de Meinigen, située dans la vallée de la Werra, à 450 m d'altitude : 6,1°C de moyenne annuelle des températures, 198 jours en dessous de 0°C, 619 mm de précipitations annuelles, et 116 jours de neige 2). La région est marquée par une occupation relativement dense de l'espace (180 à 190 hab./km 2 en 1996 3) : elle a pour origine un système traditionnel qui reposait sur la pratique d'une polyculture-élevage, complétée par les revenus du travail artisanal ou industriel, et par ceux des migrations saisonnières ou temporaires 4. Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, le régime socialiste de la RDA définit, au nom du principe de la complémentarité productive, une double vocation économique pour la région. Il impose d'une part la restructuration de l'économie industrielle, en resserrant la trame des unités de production autour de quelques pôles monoproducteurs, et en sectorisant cette production dans des entreprises spécialisées de grande taille : les combinats. Le régime parvient d'autre part à mettre en oeuvre à partir de 1952 la collectivisation des terres, en [...]
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

Cited literature [18 references]  Display  Hide  Download

https://hal-univ-perp.archives-ouvertes.fr/hal-02461316
Contributor : Guillaume Lacquement <>
Submitted on : Thursday, January 30, 2020 - 3:51:32 PM
Last modification on : Wednesday, October 7, 2020 - 10:04:18 AM

File

Le devenir des espaces margina...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02461316, version 1

Citation

Guillaume Lacquement. Le devenir des espaces marginaux dans les nouveaux Länder allemands : La moyenne montagne et l'exemple du Massif de Thuringe. Presses de l'université Blaise Pascal. Jean-Paul Diry (éd.), Moyennes montagnes européennes, nouvelles fonctions, nouvelles gestions de l'espace rural, Actes du colloque de Clermont-Ferrand de mai 1998, CERAMAC, p. 497-520, 1999. ⟨hal-02461316⟩

Share