Terrorisme, imaginaires sociaux et mobilités touristiques : comparaison France/Tunisie - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Sociétés - Revue des sciences sociales et humaines Year : 2019

Terrorisme, imaginaires sociaux et mobilités touristiques : comparaison France/Tunisie

(1)
1

Abstract

A comparative study of France and Tunisia since 2012 concerning the effect of terrorist attacks on tourist numbers highlights very contrasting results. In France, despite a very high number of attacks, tourism was quickly back on the ris:e. In contrast, Tunisia, which has had very few attacks, is facing a tourism collapse to this day. The combined effects of social contexts and the “cognitive strategies” of travelers can explain this difference. The French context portrays a reassuring image, due to a democratic and secular state, and high levels of security. This allows individuals to activate strategies or “cognitive biases,” which are intended to “ignore” the risk, albeit high, of terrorism. Tunisia represents an undemocratic state where political a:nd religious powers go hand in hand and, although the terrorist risk is much lower than in France, and although Tunisia is a country with a high level of security, it portrays the image of an at-risk context. In this case, travelers understand this destination based on the social representation of terrorism, where Islam is contaminated by terrorism, which, moreover, leads to Tunisia being placed in the category of dangerous countries.
L'étude comparée entre la France et la Tunisie depuis 2012 concernant l'effet des attentats terroristes sur les fréquentations touristiques met en évidence des résultats contrastés. En France, malgré un nombre d'attentats très élevé, le tourisme est reparti à la hausse assez rapidement. En revanche, la Tunisie, qui a eu très peu d'attentats impactant le tourisme a subi un effondrement touristique conséquent. Cette différence s'explique par des effets conjugués de contextes sociaux et de « stratégies cognitives » des voyageurs. Le contexte français renvoie une image rassurante, en raison d'un État démocratique et laïque et une sécurisation optimale. Ceci permet alors l'activation de stratégies ou « biais cognitifs » chez les individus, destinés à « ignorer » le risque terroriste pourtant assez probable. La Tunisie affiche un État non démocratique où les pouvoirs politique et religieux vont de concert et, même si le risque terroriste est beaucoup moins probable qu'en France et le pays très sécurisé, il renvoie l'image d'un contexte à risque. Dans ce cas, les voyageurs décodent cette destination à partir de la représentation sociale du terrorisme, dans laquelle l'Islam est contaminé par le terrorisme, ce qui amène de surcroît à classer la Tunisie dans la catégorie des pays dangereux.
Not file

Dates and versions

hal-02350772 , version 1 (06-11-2019)

Identifiers

Cite

Anne-Marie Mamontoff. Terrorisme, imaginaires sociaux et mobilités touristiques : comparaison France/Tunisie. Sociétés - Revue des sciences sociales et humaines, 2019, n°143 (1), pp.19. ⟨10.3917/soc.143.0019⟩. ⟨hal-02350772⟩

Collections

UNIV-PERP CRESEM
107 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More