Les espaces marins du Pacifique entre logiques de commun et d’accaparement - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Revue internationale des études du développement Year : 2018

Les espaces marins du Pacifique entre logiques de commun et d’accaparement

(1) , (2) , (2) , (3)
1
2
3

Abstract

Oceanic spaces are the last territorial frontier to be conquered, delimited, and administered. This “scramble for the sea” in the Pacific Ocean is fueled by economic (deep-sea mining and island development), conservationist (biodiversity conservation), and political (sovereignty) issues. The interplay between the multiplicity of actors involved at different scales and the plurality of the resources targeted is linked to heterogeneous timescapes, and generates processes situated on an axis which opposes grabbing and commoning, both conceptually and politically.
Les espaces océaniques apparaissent comme une dernière frontière territoriale à conquérir, délimiter et administrer. Cette « course à la mer » se nourrit, dans le Pacifique, d’enjeux économiques (mines sous-marines, développement insulaire), environnementaux (conservation de la bio-diversité) et politiques (souveraineté). Les interactions entre la multiplicité d’acteurs impliqués à différentes échelles et la pluralité des ordres de ressources concernés s’articulent à des temporalités elles-mêmes hétérogènes et génèrent des processus situés sur un axe opposant conceptuellement et politiquement privatisation/accaparement (grabbing) et mise en commun (commoning).
Not file

Dates and versions

hal-01947347 , version 1 (06-12-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01947347 , version 1

Cite

Pierre-Yves Le Meur, Tamatoa Bambridge, Marlène Dégremont, Estienne Rodary. Les espaces marins du Pacifique entre logiques de commun et d’accaparement. Revue internationale des études du développement, 2018, 234 (2), pp.9-30. ⟨hal-01947347⟩
95 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More