HOW EVOLVING HOLOCENE LANDSCAPES ARE FILLING IN THE VALLEY BOTTOMS OF GABON’S LOPÉ NATIONAL PARK IN THE MID OGOOUÉ VALLEY - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Bois et Forêts des Tropiques Year : 2017

HOW EVOLVING HOLOCENE LANDSCAPES ARE FILLING IN THE VALLEY BOTTOMS OF GABON’S LOPÉ NATIONAL PARK IN THE MID OGOOUÉ VALLEY

Le rôle de l’évolution des paysages holocènes dans le comblement des bas-fonds du Parc national de la Lopé, moyenne vallée de l’Ogooué au Gabon

(1) , (2) , (3) , (4) , (5) , (1) , (6)
1
2
3
4
5
6

Abstract

Sedimentological and geochemical analyses and 14C dating were performed for a sedimentary core sample from the Lopé 2 marsh in the northern zone of Gabon’s Lopé National Park. The results produced a division of the core sample into three main units. The basal part of the core sample was dated to 2,320 years cal BP. At this time, the Lopé 2 marsh was a topographic hollow that flooded sporadically during the rainy season. This unit corresponds to a soil formation of clay, quartz and highly decomposed organic matter. The upper boundary of this unit corresponds to the end of the climatic deterioration that affected central Africa around 2,500 years BP. The second unit represents the period from 2,320 to 585 years cal BP. This shows a gradual decrease in the flow of quartz that reflects the increasing relative density of the marsh vegetation as the climate became more humid. The organic matter in this unit is of mixed origin, relatively abundant and with a high content of refractory material. The third unit, representing the period from 585 years cal BP to the present, shows plant cover associated with developing marshland (whichbegan in unit 2) that was sustained by the humid climate. The organic matter here is rich in biological material.
Des analyses sédimentologique et géochimique associées à des datations 14C ont été réalisées sur une carotte sédimentaire prélevée dans le marais Lopé 2 situé dans la zone nord du Parc national de la Lopé au Gabon. L’ensemble des résultats obtenus nous amène à subdiviser cette carotte en trois principales uni- tés. La première unité part de la base de la carotte à 2 320 ans cal BP. Durant cette période, le marais Lopé 2 est une dépres- sion topographique inondée occasionnellement en saison des pluies. Cette unité correspond à une formation pédologique constituée d’argile, de quartz et de matière organique très dégradée. La fin de cette unité correspond à la fin de la péjoration climatique qu’a connue l’Afrique centrale autour de 2 500 ans BP. La deuxième unité va de 2 320 à 585 ans cal BP. Elle montre une diminution pro- gressive du flux de quartz témoignant de la densification relative de la végétation du marais en conséquence d’une humidification du climat. La matière organique de cette unité relativement abondante et riche en constituants réfractaires est d’origine mixte. La troisième unité qui va de 585 ans cal BP à l’actuel connaît un couvert végétal associé au développement du marais (amorcé à l’unité 2), entretenu par l’humidité du climat. Ici, la matière organique est riche en constituants biologiques.
Fichier principal
Vignette du fichier
31469-32407-1-PB.pdf (767.29 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-01741839 , version 1 (23-03-2018)

Identifiers

Cite

Victory Nfoumou Obame, Makaya M'Voubou, David Sebag, Richard Oslisly, Laurent Bremond, et al.. Le rôle de l’évolution des paysages holocènes dans le comblement des bas-fonds du Parc national de la Lopé, moyenne vallée de l’Ogooué au Gabon. Bois et Forêts des Tropiques, 2017, 333 (3), pp.67-77. ⟨10.19182/bft2017.333.a31469⟩. ⟨hal-01741839⟩
300 View
221 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More