Conclusion. Une mémoire en actes : espace, figures et discours

Résumé : Les traces écrites et figurées de la mémoire dans le monde romain constituent ensemble un monumentum au sens premier du terme (en latin, le verbe moneo-monere signifie avertir, témoigner), une véritable balise pour le temps présent. Leur étude sur la longue durée, de la république médiane à l'Antiquité tardive, propose ainsi une véritable « mémoire en actes » originale, susceptible de participer au renouvellement de nos approches des relations entretenues par l'histoire et la mémoire. Sont analysés quelques espaces romains et impériaux (de l’Aventin à la colonie de Philippes en Macédoine), plusieurs figures de pouvoir éminentes ou plus méconnues (de Mécène à Avitus), et des discours, en mots et en images, empreints de rhétorique classique (depuis Tacite jusqu’à la statuaire de l’Afrique tardive).
Type de document :
Communication dans un congrès
Monumenta. Une mémoire en actes : espaces, figures et discours, Sep 2013, Lille, France. Presses universitaires du Septentrion 2016, Monumenta. Une mémoire en actes : espaces, figures et discours
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-perp.archives-ouvertes.fr/hal-01394746
Contributeur : Dorian Miler <>
Soumis le : mercredi 9 novembre 2016 - 16:50:41
Dernière modification le : jeudi 10 novembre 2016 - 01:05:02

Identifiants

  • HAL Id : hal-01394746, version 1

Collections

Citation

Martin Galinier. Conclusion. Une mémoire en actes : espace, figures et discours . Monumenta. Une mémoire en actes : espaces, figures et discours, Sep 2013, Lille, France. Presses universitaires du Septentrion 2016, Monumenta. Une mémoire en actes : espaces, figures et discours. 〈hal-01394746〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

37