Long term monitoring of coral and fish assemblages (1983-2014) in Tiahura reefs, Moorea, French Polynesia

Résumé : Les récifs coralliens sont des systèmes dynamiques et diversifiés régulièrement soumis à des perturbations naturelles et anthropiques, sources d’hétérogénéité spatiale et temporelle dans la structure et la dynamique de ces communautés d’organismes que sont, entre autres, les poissons et les coraux. Récemment, il a été démontré que les activités humaines pouvaient modifier les régimes naturels de perturbations des récifs coralliens en transformant les événements ponctuels en perturbations persistantes ou en stress chronique, soit en introduisant de nouveaux types de perturbations, soit en ajoutant ou altérant certaines perturbations naturelles nécessaires au bon maintien de la dynamique inhérente aux récifs. Dans cette étude, nous présentons la base de données qui nous permettra d’analyser les tendances à long-terme des assemblages de poissons et de coraux de l’île de Moorea (Polynésie française) entre 1983 et 2014 sur une période de 32 ans, comprenant deux proliférations d’Acanthaster planci (1987 et 2006) et plusieurs cyclones (1982, 1983, 1991 et 2010), sur trois sites de suivi permanents (quadrats de 50 × 2 m2) sur les récifs barrière et frangeant ainsi que sur la pente externe. La couverture corallienne présente de fortes oscillations, en particulier sur la pente externe où elle a répondu fortement à la prolifération d’A. planci et des cyclones. Les abondances des poissons totaux et des poissons commercialisés montrent des tendances contrastées sur les trois habitats, avec, plus particulièrement, une augmentation sur le récif barrière et une diminution sur la pente externe après 2000. Ces tendances se retrouvent chez les poissons herbivores dans ces deux habitats. La richesse spécifique des poissons totaux, commerciaux et herbivores, augmente de façon continue au cours de la période d’étude dans les trois habitats. Des groupes particuliers d’espèces répondent différemment aux perturbations de la pente externe au cours du suivi : alors que certaines espèces ont tendance à disparaître pendant quelques années avant de réapparaître, d’autres présentent un pic en terme d’abondance en milieu de suivi ; d’autres espèces ont des abondances qui augmentent ou diminuent de façon continue, et d’autres encore montrent des abondances stables. Ceci indique que les récifs coralliens sont des systèmes très dynamiques dans lesquels les perturbations naturelles peuvent affecter les espèces de façon différente. Alors que le régime de perturbations naturelles semble être important pour la dynamique de la couverture corallienne dans certains habitats, cela se retrouve beaucoup moins pour les poissons. Cette atténuation des fluctuations spatiales et temporelles peut être due aux aptitudes de dispersion de nombreuses espèces de poissons, capables de chercher un autre habitat favorable en cas de perturbation de l’habitat corallien d’origine.
Type de document :
Article dans une revue
Cybium : Revue Internationale d’Ichtyologie, Paris : Muséum national d'histoire naturelle, 2016, 40 (1), p. 31-41
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-perp.archives-ouvertes.fr/hal-01282378
Contributeur : Olivier Savoyat <>
Soumis le : jeudi 3 mars 2016 - 16:00:49
Dernière modification le : mercredi 25 juillet 2018 - 01:24:37

Identifiants

  • HAL Id : hal-01282378, version 1

Collections

Citation

René Galzin, David Lecchini, Thierry Lison De Loma, Charlotte Moritz, Valeriano Parravicini, et al.. Long term monitoring of coral and fish assemblages (1983-2014) in Tiahura reefs, Moorea, French Polynesia. Cybium : Revue Internationale d’Ichtyologie, Paris : Muséum national d'histoire naturelle, 2016, 40 (1), p. 31-41. 〈hal-01282378〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

363