Dossier Imaginaire(s) et numérique : introduction

Résumé : La littérature est féconde en travaux sur l’imaginaire. Les lettres, les sciences humaines, la psychologie, la philosophie et l’esthétique proposent des ancrages théoriques reliés par une longue tradition épistémologique. Distingué de l’image et de l’imagination depuis l’Antiquité, l’imaginaire est fréquemment appréhendé comme un fonds commun, un socle culturel et symbolique distribué à l’échelle de l’humanité pour laquelle il participe de l’appropriation et de la perception des mondes visibles et invisibles (C. Lévi‐Strauss, G. Dumézil, G. Bachelard, G. Durand, ou encore C. G. Jung, C. Castoriadis). Autant individuel que social, il se dévoile de façon complexe dans les actes individuels, communautaires et sociétaux lorsque sont analysés les modes de vie, les croyances, les récits, les objets et les industries qui les fabriquent (Leroi‐Gourhan, 19641 ; Abelanet : 19862). L’imaginaire constitue un point d’articulation entre la personne et le collectif susceptible de se prêter à l’investigation du chercheur.
Type de document :
Article dans une revue
Interfaces numériques, Lavoisier, 2015, 4 (2), p.165-172
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-perp.archives-ouvertes.fr/hal-01244428
Contributeur : Olivier Savoyat <>
Soumis le : mardi 15 décembre 2015 - 17:16:33
Dernière modification le : mercredi 23 mai 2018 - 17:58:09
Document(s) archivé(s) le : samedi 29 avril 2017 - 15:39:32

Fichier

RIN4_2_03_Intro.pdf
Publication financée par une institution

Identifiants

  • HAL Id : hal-01244428, version 1

Citation

Thierry Gobert, Patrick Mpondo-Dicka. Dossier Imaginaire(s) et numérique : introduction. Interfaces numériques, Lavoisier, 2015, 4 (2), p.165-172. 〈hal-01244428〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

135

Téléchargements de fichiers

361