CRESEM - EQUIPE D'ACCUEIL 7397

 

Le « Centre de Recherches sur les Sociétés et Environnements en Méditerranées » (CRESEM, Équipe d’accueil 7397) a pour vocation d’organiser et de promouvoir une recherche disciplinaire et pluridisciplinaire de haut niveau, touchant un ensemble très large de champs scientifiques. La thématique « Sociétés et environnements » permet en effet aux chercheurs en Arts, lettres et langues, Sciences Humaines et Sociales, enfin Sciences Juridiques et Economiques, de se retrouver dans les 5 axes stratégiques de développement de la recherche de l’Université de Perpignan Via Domitia, de collaborer avec les autres domaines de la recherche sur site (écologie, pollution environnementale, bio-diversité marine, chimie « verte », développement durable, énergies renouvelables…), tout en développant une approche de leur axe stratégique spécifique : « Méditerranées : cultures, territoires et patrimoine », thème englobant et, par là, original vis-à-vis des autres unités de recherche de la façade méditerranéenne française.

Autour du thème transversal « Sociétés et Environnements », les équipes internes ont développé un programme disciplinaire en relation avec les 5 Axes transversaux suivants : Textes / Identités / Normes / Territoires / Patrimoines. Les sociétés étudiées (méditerranéennes et exo-méditerranéennes) produisent des « Textes » (de toute nature : littéraire, linguistique, artistique, historique, juridique, théorique, etc.) et émettent des « Normes » (juridiques, économiques, culturelles, etc.), qui évoluent dans le temps (« Patrimoines ») et selon les « Territoires » (réels ou culturels), contribuant à définir des « Identités » par leur complexité et leur interaction avec leurs environnements (les concepts d’Interzones, de multiculturalismes et d’interculturalité mais aussi de multinaturalismes, de développement durable, d’écocritique, etc. seront utilisés à cet effet).

Les sociétés ne peuvent être étudiées séparément de leurs rapports avec le monde naturel, ni le monde naturel examiné sans prendre en compte l’impact de l’intervention humaine. On a tort d’opposer une sphère du « naturel » spontané et autosuffisant à une sphère de l’artificiel produit par la culture, l’esprit ou l’histoire. Dans tous les cas il s’agira de l’étude non pas d’êtres, d’objets, d’idées ou d’institutions pris isolément, mais de leur « implication » dans un ou plusieurs environnements, ainsi que de l’évolution de ces environnements, les interactions qui les relient et les passages qui s’effectuent de l’un à l’autre.

Directeur : Martin Galinier

Directeur adjoint : Jonathan Pollock

Liste des publications du laboratoire

Contact

- 52 avenue Paul Alduy, 66860 Perpignan cedex 9 - France

 

Derniers dépôts en texte intégral

Portail HAL de l'UPVD

Recherche

Documents en texte intégral

63

Nombre de références bibliographiques

163

Evolution des dépôts